Tout savoir sur le contrat de prévoyance funéraire

Prévoir ses obsèques

professionnel qui parcourt un contrat en présence d'un client

Au-delà du chagrin et de la douleur ressentis à la suite du décès d’un proche, le budget à consacrer aux funérailles est conséquent pour de nombreuses personnes. En effet, les frais liés aux obsèques peuvent rapidement grimper et représenter un aspect préoccupant pour les proches du défunt. Il faut en moyenne compter 5 000 € pour les frais funéraires.

C’est pourquoi le contrat de prévoyance funéraire peut constituer une solution idéale pour tous ceux souhaitant épargner sa famille du gouffre financier que cela peut représenter.



De quoi s’agit-il ?

Un financement anticipé

Cette formule permet le financement d’une partie ou de la totalité des funérailles. Le montant de ce financement est fixé par l’assuré et se règle mensuellement ou annuellement pour une durée qui est déterminée : il s’agit de la prime périodique. Dans les jours suivant votre décès, le capital accumulé est libéré et directement versé au(x) bénéficiaire(s) de votre choix. Sachez que vous êtes assuré dès le versement de la première prime.
 

Des souhaits indiqués

En plus de ce financement anticipé, ce contrat laisse également la possibilité d’indiquer vos dernières volontés sur de nombreux aspects à travers un document à remplir. Ce dernier contient ainsi les informations suivantes :

  • L’entreprise de pompes funèbres : à quel entrepreneur souhaitez-vous confier l’organisation des obsèques ?
  • Le mode de sépulture : enterrement ou crémation ? Dans le cas d’une inhumation, quel type de cercueil voulez-vous ? Dans quel cimetière souhaitez-vous être enterré ? Désirez-vous une ornementation comme une pierre tombale ? Au niveau de l’incinération, désirez-vous une gravure sur l’urne ? Cette dernière doit-elle être conservée dans un caveau ou au sein d’un columbarium ? Ou alors les cendres doivent être dispersées sur la pelouse cinéraire ou dans la mer ?
  • La cérémonie : doit-elle être organisée selon un culte religieux ? À quel endroit doit-elle avoir lieu ? Est-elle ouverte à tous ou seuls les proches peuvent être présents ? Souhaitez-vous des fleurs et/ou de la musique ? Après la cérémonie, un repas doit-il être organisé ?
  • Les imprimés funéraires : un avis de décès doit-il être émis ? Souhaitez-vous des faire-part de décès ou des remerciements ?
  • Le don d’organes : autorisez-vous le prélèvement de vos organes ?

Tous ces éléments peuvent également être choisis par vos proches si vous le désirez.
 

Une aide pour vos proches

Certaines compagnies d’assurance proposent une formule incluant l’accompagnement par un psychologue. Cette aide est très appréciée en raison de la difficulté que représente l’épreuve du deuil. En plus d’être soulagés financièrement et administrativement, vos proches recevront un important soutien émotionnel.
 

Y a-t-il des conditions ?

Les conditions existantes concernent principalement l’âge limite mais varient selon les assureurs. En effet, certains n’imposent aucune condition, tandis que d’autres exigent un âge maximum, souvent situé aux alentours de 70 ans. Il faut par ailleurs être majeur pour pouvoir souscrire une assurance prévoyance. Sachez qu’il est également possible de régler les frais dans leur totalité en une seule fois, cette prime unique n’exige dans ce cas pas d’âge limite.

Certaines compagnies d’assurance peuvent demander la remise d’un questionnaire de santé afin de prendre connaissance des antécédents médicaux et de votre état de santé. Dans le cas où une compagnie n’impose pas de questionnaire médical, il est possible qu’un délai de carence soit appliqué. La durée de cette période varie selon les assureurs, mais s’étend généralement à 2 ans. Cela signifie que le décès de l’assuré survenu de manière accidentelle au cours des deux premières années suivant le début de la souscription du contrat est couvert dans sa totalité - à l’inverse d’un décès naturel ou à la suite d’une maladie, qui sera alors seulement couvert pour un montant limité.

Avant de souscrire un tel contrat, prenez bien le temps de lire les conditions générales de chaque assureur afin de connaître les conditions et les éventuelles exclusions. Par exemple, dans le cas où le décès par suicide de l’assuré survient durant la première année du contrat, cela n’est pas couvert par l’assurance.

Dans le cas où vous ne souhaitez plus souscrire un tel contrat, il est possible de le résilier. Il s’agit du rachat de contrat qui implique le versement partiel des primes que vous avez déjà payées.
 

Quel montant ?

Le capital pouvant être versé s’élève généralement jusqu’à maximum 10 000 €. Quant au montant minimum, il varie selon les assurances : certaines compagnies exigent un capital minimum de 1 500, 2 000 voire 4 000 €.

En moyenne, l’organisation des funérailles atteint facilement les 5 000 €, c’est pourquoi nous ne pouvons que vous conseiller de souscrire au minimum ce montant lors du choix du capital. Dans le cas où vous avez particulièrement du mal à estimer le capital idéal pour couvrir tous vos souhaits au niveau des obsèques, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’une entreprise de pompes funèbres ou d’une compagnie d’assurances.

Dans le but de vous faire une idée du coût final, voici le prix à débourser pour chaque article ou prestation :

  • Cercueil : en fonction du modèle (matière, forme et éléments de personnalisation), le prix sera compris entre 300 et 4 000 € voire plus ;
  • Urne funéraire : de 50 à 1 000 € ;
  • Mise en bière du défunt : entre 80 et 130 € ;
  • Transport en corbillard : de 180 à 900 € ;
  • Frais minimum d’une entreprise de pompes funèbres : prévoyez environ 1 100 € ;
  • Fleurs : environ 300 € ;
  • Imprimés mortuaires : ils peuvent facilement atteindre les 750 € ;
  • Monument funéraire : le prix peut démarrer à partir de 500 € et peut aller jusqu’à plus de 5 000 € ;
  • Réception après cérémonie : comptez 20 € par personne.

Il existe davantage de services, mais il convient de s’informer directement auprès de la société de pompes funèbres de votre choix afin de connaître les tarifs appliqués.

Qu’il s’agisse d’une crémation comme d’une inhumation, prévoyez environ 2 000 €. À noter que ce budget ne comprend pas la concession dans le cas d’un enterrement.